Global Industry Supporter:

La Belgique pourrait ouvrir son marché à un quatrième opérateur

14 JUN 2018

Alexander de Croo, vice-premier ministre belge, a annoncé qu’il envisageait de réserver une part de spectre 5G à un quatrième opérateur mobile dans le but de renforcer la compétition et d’abaisser les prix.

Dans un communiqué publié sur son site officiel, Alexander de Croo, qui est également ministre des télécoms, précise que les enchères prévues en 2019 en vue de l’attribution de fréquences dans les bandes de 700, 1 400 et 3 600 MHz prévues pour la 5G incluront des lots permettant l’entrée d’un nouvel acteur.

M. de Croo ajoute que le fait qu’un nouvel arrivant puisse avoir accès directement au spectre 5G va encourager les opérateurs actuels à déployer la nouvelle technologie rapidement afin de pouvoir rivaliser plus efficacement.

« En créant l’espace pour un quatrième et nouveau réseau mobile, nous nous assurons d’investissements supplémentaires, d’une compétition renforcée sur les prix et de tarifs plus bas pour les consommateurs, affirme M. de Croo. C’est maintenant ou jamais pour un quatrième acteur sur le marché mobile belge. »

C’est la deuxième fois que les autorités belges tentent d’augmenter le nombre des opérateurs mobiles dans le pays, où s’affrontent Proximus, Orange et Base (propriété de Telenet).

En 2014, les câblo-opérateurs Telenet et Voo avaient abandonné leur projet de joint venture destinée à lancer des services mobiles 3G basés sur du spectre acquis auprès du régulateur national, l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT). Les deux sociétés avaient alors expliqué que le lancement de services n’était pas possible au vu de la réglementation. Le spectre a été rendu à l’IBPT et Telenet a par la suite acheté Base à KPN.

Author

Pierre Boutin

Read more