Qualcomm et Renault joignent leur R&D pour faire avancer l’automobile - Mobile World Live

Qualcomm et Renault joignent leur R&D pour faire avancer l’automobile

15 JUN 2022

Sur un plateau du salon Viva Technology 2022 de Paris, les pdg de Qualcomm et de Renault ont choisi d’illustrer les bénéfices de la collaboration entre différents secteurs de l’industrie au bénéfice du développement de véhicules connectés, le constructeur annonçant notamment que le logiciel va permettre de conserver la valeur des voitures d’occasion.

Dans le cadre d’un débat, le pdg de Qualcomm Cristiano Amon et le pdg du groupe Renault Luca de Meo ont souligné l’importance de mener des développements conjoints, alors que l’informatique prend de plus en plus d’importance dans les véhicules.

Cristiano Amon a noté que l’industrie automobile est sur le point de profiter d’« opportunités incroyables » alors que les technologies connectées permettent de créer de nouvelles activités centrées sur les services. Il a ajouté que Qualcomm a changé la nature de ses relations avec le secteur des transports.

« Les fabricants d’automobiles veulent des relations directes avec les entreprises de technologie, a expliqué M.Amon. Ce n’était pas le cas auparavant, car il y avait beaucoup de sociétés intermédiaires dans la chaîne. Cette relation directe nous permet de mieux comprendre les besoins des constructeurs de voitures et de développer des produits qui répondent à cette demande. »

« Nous ne pouvons pas tout faire tout seuls, a renchéri Luca de Meo. Nous avons besoin d’expertise extérieure, mais pas seulement dans le cadre d’une relation classique entre client et fournisseur. La technologie évolue et son intégration dans une voiture n’est pas une chose facile – il faut donc une relation approfondie. »

Valeur

Parmi les perspectives offertes par les différentes technologies de véhicules connectés, Cristiano Amon a pointé l’opportunité immédiate d’intégrer la conduite assistée dans toutes les gammes de prix, tandis que Luca de Meo a prédit un changement dans l’évolution de la valeur des véhicules eux-mêmes : « Aujourd’hui, le logiciel représente 10 % de la valeur de la voiture. En 2030, ce sera 40 %. Les autos vont devenir intelligentes, elles seront capables d’apprendre de leur conducteur. Dans trois ans, votre voiture sera meilleure qu’au premier jour parce qu’elle aura appris à vous connaître. »

« Profiter d’une voiture meilleure à la fin de son cycle de vie qu’au début va probablement résoudre un des plus gros problèmes que rencontre notre activité, a repris Luca de Meo. Après trois ans, la voiture que vous avez payé 30 000 euros n’en vaut plus que 15 000. On voit bien que si votre auto s’améliore, l’impact sur sa valeur d’occasion va être énorme et qu’il va changer notre industrie. »

Author

Pierre Boutin

Read more