Nokia vient de dévoiler une nouvelle technologie d’économie d’énergie destinée à plonger les réseaux mobiles dans un « hyper sommeil » (extreme deep sleep). Elle doit être déployée sur le réseau d’Orange au second semestre 2024.

Dans un communiqué, Nokia affirme que son nouveau mode d’économie d’énergie peut mettre les équipements radio en sommeil plus efficacement que les méthodes actuelles en période de trafic bas ou nul.

L’équipementier explique que sa technologie d’hyper sommeil combine des éléments logiciels tirés de sa dernière offre radio AirScale avec des chipsets Reefshark et la solution d’économie d’énergie MantaRay, qui fait appel à l’IA pour optimiser la consommation d’électricité des équipements radio sans affecter la performance des réseaux.

En intégrant ces briques technologiques, le mode d’hyper sommeil « va plus loin que les solutions de sommeil profond précédentes en déconnectant des sous-systèmes matériels additionnels », ajoute Nokia.

Orange et Nokia présentent la nouvelle technologie d’hyper sommeil comme le plus récent de leurs partenariats technologiques en faveur du développement durable. Le tandem avait déjà travaillé sur des projets de reconditionnement des produits et d’économie circulaire.

Les deux partenaires soulignent que les RAN représentent environ 80 % de la consommation d’énergie des réseaux mobiles et que les coûts associés constituent une préoccupation majeure pour les opérateurs.

Pour Arnaud Vamparys, CTIO d’Orange Europe, « nous avons grand besoin d’une coopération au niveau de l’écosystème si nous voulons réduire l’empreinte environnementale de notre industrie et rendre nos réseaux aussi économes en énergie que possible ».

Arnaud Vamparys ajoute que le projet fait partie intégrante de la stratégie environnementale d’Orange, qui vise des émissions de carbone réduites de 45 % en 2030 par rapport à 2020.