Dans le cadre de sa stratégie de développement internationale, l’opérateur saoudien Saudi Telecom Company (stc) a racheté une part de 9,9 % du capital de Telefonica pour 2,1 milliards d’euros.

Dans un communiqué, stc affirme soutenir la direction et la stratégie actuelles de Telefonica et assure n’avoir aucune intention de prendre le contrôle ou même une part majoritaire du groupe basé en Espagne.

Une communication de Telefonica aux marchés boursiers précise que stc a acquis directement 4,9 % des parts et le reste par le biais d’« instruments financiers ».

L’opérateur saoudien dispose d’un droit de vote pour la part de capital directement acquise et pourrait acquérir des droits similaires pour le reste après autorisation des organismes de régulation.

Si l’on en croit les chiffres publiés sur le portail d’information financière de Telefonica, la Banco Bilbao Vizcaya Argentaria était fin 2022 le principal investisseur de l’opérateur avec une part frisant les 5 %. L’acquisition de 9,9 % permet donc à stc de devenir le premier actionnaire du groupe.

Cette nouvelle opération entre dans le cadre d’une stratégie visant à développer la présence de stc dans le secteur mondial de l’informatique et des télécoms.

Dans le cadre de ce plan, stc a racheté pour 1,2 milliard d’euros d’infrastructures en Bulgarie, Croatie et Slovénie à Unitel Group par le biais de sa TowerCo Tawal, qui avait déjà étendu sa présence au Pakistan l’an passé.

Dans un communiqué, Telefonica présente l’opération de stc comme « amicale » et souligne que l’opérateur saoudien « soutient l’équipe dirigeante, sa stratégie et sa capacité à créer de la valeur ».