Désireux de renforcer ses positions en Europe, l’opérateur émirati e& serait prêt à racheter le groupe de télécoms et de médias United Group, présent dans huit pays des Balkans.

BC Partners, l’actionnaire majoritaire de United Group, travaillerait selon Bloomberg avec des conseillers en vue de négocier la vente de l’opérateur pour une somme de 8 milliards d’euros et e& figurerait parmi les candidats intéressés.

BC Partners avait racheté une part majoritaire de United Group en 2019 au fonds d’investissement KKR, qui conserve une position minoritaire.

Bloomberg explique que e& « étudie un possible rachat » de United Group, qui fournit des services de télécoms mobile et haut débit fixe ainsi que des télévisions payantes dans huit pays d’Europe (Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Slovénie, Macédoine du Nord, Croatie, Bulgarie et Grèce).

Les sources citées par Bloomberg estiment cependant que les discussions entre e& et BC Partners ne font que commencer et que United Group pourrait être cédé « à plusieurs acheteurs ».

BC Partners souhaite démarrer un processus de vente formel dès le mois prochain.

Dans le cadre d’une stratégie destinée à élargir son empreinte au-delà des Émirats, son marché domestique, e& a acquis déjà une part de 14,6 % dans Vodafone Group, après avoir initialement acheté 9,8 % en 2022. Cette arrivée au capital de Vodafone fait cependant l’objet d’un examen par les autorités de régulation britanniques.

Hatem Dowidar, pdg d’e&, a fait son entrée cette année au conseil d’administration de Vodafone. En mars 2023, il avait révélé que son groupe avait l’intention d’investir à l’échelle mondiale.

Par ailleurs, e& a acquis une part de contrôle dans les activités de télécoms de  PPF Group en Bulgarie, Hongrie, Serbie et Slovaquie.