ZTE et Google accélèrent leur course vers la 5G – Mobile World Live

ZTE et Google accélèrent leur course vers la 5G

24 JUN 2014

Les standards des prochains réseaux 5G sont loin d’être définis. Mais cela n’empêche pas les équipementiers de marquer déjà leur territoire. ZTE dévoile notamment une architecture de réseau d’accès, basée sur les réseaux maillés dynamiques et les réseaux de collecte. «Dans les réseaux 5G, il pourra y avoir plusieurs types de stations de base, y compris les réseaux de densification de l’utilisateur, massif MIMO [multiple-input multiple-output], macro traditionnel, et D2D», a annoncé ZTE dans un communiqué. «Un réseau maillé sans fil, dynamique et adaptatif» servira à coordonner ces réseaux, explique en outre ZTE.

L’annonce n’intervient pas par hasard: ZTE affiche clairement ses options, quelques jours après l’annonce par la commission européenne et la Corée du sud d’un accord de collaboration sur la 5G. On sait que l’équipementier chinois travaille depuis 2009 sur la SDA (software defined air-interface), une technologie que la société présente comme un élément clé dans les réseaux futurs.

Plus surprenant dans le tableau est l’acquisition par Google d’Alpental Technologies, une start-up américaine fondée en 2012 et spécialisée dans les technologies sans fil à très haut débit qui exploitent la bande de fréquences de 60 GHz.

Ces fréquences permettent la connectivité en complément de réseaux mobiles fixes et mobiles. Elles sont surtout intéressantes aux Etats-Unis : en août 2013, la FCC (Federal Communications Commission) a en effet assoupli leur utilisation pour les liaisons allant jusqu’au à un débit théorique de 7 Gbit/s et une distance d’un mille (1,6 km), selon un communiqué de presse de FCC. Pour l’instant, Google – qui a investi dans les réseaux sur fibres optiques au Kansas City – reste discrète sur ses intentions quant au devenir d’Alpental.

Cette actualité n’en révèle pas moins que la course vers la 5G n’est pas encore jouée, et que la Corée du Sud et le Japon auront fort à faire pour garder la longueur d’avance prise avec le déploiement de réseaux 3G et 4G. La montée des équipementiers chinois sera à surveiller particulièrement. En parts de marché, ZTE est aujourd’hui le cinquième plus grand fournisseur d’équipements 4G, derrière Ericsson, Huawei, Nokia, Alcatel-Lucent et avant Samsung, selon Stéphane Téral, analyste chez Infonetics Research. Mais Huawei est déjà presque aussi gros qu’Ericsson et ZTE pourrait dépasser Alcatel-Lucent au cours de cette année.

Author

Joanne Taaffe

Joanne est journaliste spécialiste des télécoms et de l'informatique depuis 1995. Rédactrice en chef adjointe de Total Telecom Magazine, elle a couvert toutes les évolutions stratégiques du marché et des technologies de télécoms au niveau mondial. Basée en France, Joanne...

Read more