Xavier Niel s’achète un morceau de Vodafone - Mobile World Live

Xavier Niel s’achète un morceau de Vodafone

21 SEP 2022

Le fondateur d’Iliad Xavier Niel a pris une part de 2,5 % dans Vodafone par le biais de son fonds Atlas Investissement, avec pour intention de soutenir les projets de consolidation du groupe et d’externalisation de ses infrastructures.

Dans un communiqué, Atlas Investissement précise avoir « identifié en Vodafone une opportunité d’investissement attractive en termes de qualité de son portefeuille d’actifs », ainsi que « des chances d’accélérer la réduction de l’empreinte de l’opérateur et la séparation de ses actifs d’infrastructure ».

Atlas Investissement souligne appuyer les intentions de consolidation du groupe Vodafone  dans des « régions géographiques précises », ses projets de réduction des coûts et d’amélioration de la profitabilité, ainsi que l’accélération du développement du haut débit en Allemagne et son insistance sur l’innovation.

Le montant réglé par Xavier Niel n’est pas divulgué mais devrait se situer autour de 850 millions d’euros au cours actuel.

Restructuration

Xavier Niel est très présent sur les marchés européen et africain des télécoms, au travers d’investissements dans neuf pays. L’ensemble pèse près de 50 millions d’abonnés et plus de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Atlas Investissement est une entité séparée du groupe Iliad, l’opérateur européen contrôlé par Xavier Niel et qui est présent en France, en Pologne et en Italie, où Vodaphone a rejeté en février l’offre de 11 milliards d’euros présentée par le milliardaire français pour le rachat de sa filiale locale.

Vodafone fait face à des pressions de restructuration depuis l’acquisition d’une part non divulguée de son capital par le fonds Cevian Capital.

Nick Read, le pdg de Vodafone, a par ailleurs fait état de son intention de vendre une part importante de sa filiale Vantage Towers, introduite sur le marché boursier allemand en 2021.

A noter qu’un autre milliardaire français, Patrick Drahi, a également mis un pied dans le marché britannique des télécoms en prenant une part de 18 % dans BT Group.

Author

Pierre Boutin

Read more