L’ETNO se penche sur les « fake news » anti-5G - Mobile World Live

L’ETNO se penche sur les « fake news » anti-5G

07 OCT 2020

Si l’on en croit un sondage commandé par le groupe de lobbying ETNO (European Telecommunications Network Operators’ Association), les gouvernement européens et les opérateurs doivent communiquer plus clairement sur les bénéfices de la 5G afin de changer les opinions négatives vis-à-vis de la technologie.

L’étude, conduite par le cabinet Ipsos, se base sur un échantillon de 7 350 personnes interrogées dans 23 pays de l’UE. Elle étudie à la fois la perception de l’existence de la 5G et les sentiments envers elle.

Le sondage montre que pratiquement tous les Européens ont entendu parler de la 5G, un quart d’entre aux déclarant qu’ils connaissent bien la technologie, 54 % affirmant une attitude positive et 36 % se déclarant neutres.

Il est cependant évident que les jeunes générations se montrent les plus favorables, avec seulement 10 % d’opinions négatives.

Le sondage d’Ipsos confirme par ailleurs qu’une minorité de gens croit en une série de mythe sur la 5G, bien qu’un nombre substantiel de ces personnes confesse ne pas savoir quelle information est fausse. Par exemple, 21 % des gens estiment que la 5G est inoffensive pour les abeilles, mais 16 % sont convaincus du contraire.

Désinformation
Les théories conspirationnistes qui touchaient la technologie depuis son lancement ont connu un regain de vigueur avec la pandémie de Covid-19 (coronavirus), menant à des attaques incendiaires contre des mâts 5G dans certains pays, comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Ipsos montre que les médias sociaux sont la source des informations sur la 5G pour un tiers des sondés, mais les sites web spécialisés dans les technologies, les sociétés de télécoms et les gouvernements apparaissent (dans cet ordre) comme plus crédibles.

Seuls 8 % des sondés expliquent qu’ils ont appris l’existence de la 5G de source gouvernementale, et 40 % affirment qu’ils ne sont pas satisfaits par les informations officielles.

« En mesurant l’impact de la communication, Ipsos a trouvé que les gouvernements et les opérateurs de télécoms ont le plus fort impact sur l’attitude envers la 5G, ce qui indique qu’ils devraient s’exprimer plus », concluent les sondeurs.

Author

Pierre Boutin

Read more