La GSMA et l’ETNO poussent l’UE à partager le coût des réseaux - Mobile World Live

La GSMA et l’ETNO poussent l’UE à partager le coût des réseaux

18 JUL 2022

La GSMA, l’ ETNO (European Telecommunications Network Operators’ Association) et des associations nationales réunissant des acteurs des télécoms remettent la pression sur la Commission Européenne afin qu’elle encourage les grandes sociétés du monde tech à contribuer plus au déploiement des infrastructures qui supportent les services de streaming et autres flux de données.

Dans un communiqué commun publié à l’occasion des débuts de la présidence tchèque de l’Union Européenne (UE), la GSMA et l’ETNO réclament une intervention rapide pour encourager la participation des grandes sociétés américaines au développement des réseaux du Vieux Continent.

Les associations demandent une « contribution équitable » au déploiement d’infrastructures de réseaux, « spécialement dans le contexte d’une augmentation constante du trafic de données ».

En plus de la GSMA et de l’ETNO, le communiqué est signé par l’Asociatia Operatorilor Mobili din Romania (AOMR, Roumanie), l’Asociace provozovatelu mobilnich siti (APMS, République Tchèque), AssoTelecomunicazioni (Italie), ATI (Bulgarie), DigitalES (Espagne) et la Fédération Française des Télécoms.

Tous les signataires font observer que les opérateurs de télécoms s’engagent sur des objectifs précis définis dans l’EU Digital Decade, qui prévoit en particulier le déploiement d’une « connectivité gigabit et la 5G pour tous et partout en 2030 ». Mais ces ambitions ne peuvent être concrétisées que si la « responsabilité est partagée collectivement par l’écosystème numérique tout entier ».

Leitmotiv
Encore une fois, l’industrie des télécoms appelle les politiciens à faire plus pour encourager la « 
big tech » à investir dans les infrastructures numériques.

En mai dernier, la GSMA s’est inquiétée que le déséquilibre entre les investissements des opérateurs de réseaux et des fournisseurs de services en ligne n’en vienne à bloquer la croissance de plusieurs secteurs de l’économie basée sur le net.

Plus d’une douzaine de grands opérateurs européens ont demandé fin 2021 aux géants américains de mieux contribuer à couvrir les coûts de déploiement des réseaux.

La GSMA et ETNO se sont réjouies récemment de l’adoption du Digital Services Act (DSA) et du Digital Markets Act (DMA) par le Parlement européen, soulignant que ces textes vont aider à réduire la prolifération des contenus illégaux en ligne et rétablir l’équilibre sur le marché du numérique.

Author

Pierre Boutin

Read more