Facebook risque une énorme amende pour détournement de données – Mobile World Live

Facebook risque une énorme amende pour détournement de données

21 DEC 2018

Jusqu’à 1,7 milliard de dollar : tel est le montant de l’amende que Facebook pourrait avoir à payer suite au procès intenté par l’avocat général de Washington DC. Le géant des médias sociaux est accusé d’avoir trompé les utilisateurs sur la sécurisation de leurs données personnelles.

Le géant américain est notamment accusé de négligence, d’incapacité à vérifier efficacement les apps des parties tierces et d’avoir implémenté des fonctions de protection des données privées confuses. Le tout aurait permis au final aux développeurs d’une app de récolter et revendre sans leur consentement les informations personnelles de millions d’utilisateurs à la société de data mining Cambridge Analytica.

La direction de Facebook est également accusée d’avoir manqué pendant deux ans à signaler le piratage aux victimes et de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour s’assurer que les données irrégulièrement exploitées ont été effacées par Cambridge Analytica.

Le bureau de l’avocat général explique que le procès vise à obliger Facebook à mettre en place des « protocoles et des gardes-fous destinés à protéger les données des utilisateurs » et à faciliter la navigation dans les fonctions de protection de la vie privée. Les magistrats réclament en outre le versement d’une indemnité allant jusqu’à 5 000 dollars à chacun des 340 000 utilisateurs de Facebook victimes du détournement de données aux États-Unis.

Dans une discussion avec des journalistes, Karl Racine, l’avocat général de Washington DC, a expliqué que le but de la procédure était d’obtenir « des compensations pour les consommateurs lésés par le fait que Facebook a mal protégé leurs informations personnelles et de s’assurer que cela ne se reproduise pas ».

A noter que Facebook fait également l’objet d’une enquête de la Federal Trade Commission à propos de l’affaire Cambridge Analytica.

Dans un communiqué à Reuters, la direction de Facebook a indiqué qu’elle examinait les griefs portés contre elle et qu’elle allait en discuter avec Karl Racine et d’autres avocats généraux.

Author

Pierre Boutin

Read more