Des opérateurs réclament l’appui de l’UE pour l’open RAN - Mobile World Live

Des opérateurs réclament l’appui de l’UE pour l’open RAN

18 NOV 2021

Un quintet de grands opérateurs presse les autorités européennes de prendre des mesures immédiates pour stimuler le secteur de l’open RAN afin d’assurer que le Vieux Continent ne se retrouve pas à la traîne derrière l’Amérique du Nord et l’Asie pour la 5G et au-delà.

Dans un communiqué commun, Deutsche Telekom, Orange, Telefonica, Telecom Italia et Vodafone Group demandent aux autorités de régulation l’adoption de cinq recommandations tirées d’un rapport commandé par le groupe au cabinet Analysys Mason et intitulé Building an open RAN ecosystem for Europe.

Appelant toutes les parties prenantes à collaborer, les opérateurs insistent sur la nécessité d’assurer une place à l’Europe dans l’écosystème open RAN – une « priorité urgente » que ce soit pour les politiciens, les pays membres de l’UE ou les industriels du secteur.

 

« Un RAN ouvert, intelligent, virtualisé et totalement interopérable est essentiel si l’Europe veut réaliser son objectif de la 5G pour tous en 2030, remarquent les opérateurs. Un tel réseau aidera à l’émergence de plateformes et de chaînes d’approvisionnement plus fortes et plus résilientes. »

Le rapport souligne l’absence flagrante des industriels européens dans les « six grandes catégories de technologies et services qui composent la chaîne de valeur de l’open RAN », pointant en particulier le matériel destiné au cloud comme un secteur critique. Le nombre limité de fournisseurs de semi-conducteurs est également mis en lumière.

Claudia Nemat, CTIO de Deutsche Telekom, réclame une action drastique et immédiate : « En Amérique du Nord et en Asie, l’open RAN bénéficie d’un soutien puissant. L’Europe ne doit pas rester en arrière mais chercher à reprendre la tête ».

Recommandations
Parmi les cinq revendications des opérateurs figure d’abord un appui politique de haut niveau pour faire de l’open RAN une priorité stratégique. Ensuite vient la création par la Commission Européenne d’une alliance régionale sur les infrastructures de nouvelle génération. Le troisième point porte sur des encouragements fiscaux aux sociétés européennes qui travaillent dans la chaîne de valeur de l’open RAN. Les quatrième et cinquième points évoquent la promotion d’un leadership européen en matière de standardisation des technologies open RAN et, enfin, la collaboration avec des partenaires internationaux.

Cette année, les cinq opérateurs se sont déjà mis d’accord pour travailler ensemble à la promotion d’une architecture de réseau ouverte. Ils ont par ailleurs publié des documents précisant les éléments techniques requis pour l’open RAN.

Author

Pierre Boutin

Read more